brouilleur sac
By jammershop Follow | Public

Pour faire brouilleur de portable face à ces problèmes, un groupe de travail regroupant plusieurs industriels, appuyé par le Groupement des Industries françaises de Défense Terrestre (GICAT), a été mis sur pied en 2013. Résultat : des modèles nouvelle génération sont aujourd’hui testés dans deux établissements franciliens, dont celui de Fresnes. « Placés à l’entrée de la cellule, ils sont beaucoup plus précis dans leur champ d’action », explique Christopher Dorangeville. Trois millions d’euros vont être investis, afin de pouvoir équiper 26 établissements sensibles, d’ici trois ans. C’est Thales, qui travaille déjà avec le ministère de la justice sur les bracelets électroniques et la plateforme nationale des interceptions judiciaires, qui les fabrique. « Le choix de la technologie qui sera retenue n’est pas encore arbitré car l’évaluation de l’expérimentation menée est toujours en cours », précise cependant le porte-parole du ministère de la Justice.


Les services de sécurité et les démineurs de l’armée pourront bientôt utiliser en toute légalité des brouilleur gps pour empêcher des terroristes d’activer leur bombe à distance grâce à leur téléphone portable. Le ministre des Télécommunications Alexander De Croo (Open VLD) a élaboré un projet de cadre légal dans ce sens. Celui-ci doit encore être présenté au Conseil des ministres.


jammer Portable Haute Puissance


Le Application brouilleur bluetooth volontaire des signaux GSM est actuellement autorisé en deux endroits: les terrains d'entraînement de l'armée et les prisons.


Le ministre des Télécoms veut étendre cette possibilité pour accroître la sécurité, sachant, par exemple, que le blocage d'un signal brouilleur d'onde peut empêcher la mise à feu d'un explosif à distance.


Selon le porte-parole du ministre interrogé dimanche, le projet prévoit d'autoriser le service de brouilleur déminage de la Défense, les unités spéciales de la police fédérale, ainsi que les services de renseignements et de sécurité à recourir à ce dispositif de blocage dont l'utilisation ne serait tolérée que pour une courte période, dans des situations graves et dans un périmètre limité tel que celui de la présence possible d'un engin explosif.


Aux yeux du ministre, l'usage de ce type d'équipement doit permettre au SEDEE et aux services de sécurité de gérer les menaces avec plus d'efficacité et de protéger la vie des citoyens et de leurs collaborateurs.


Le ministre de la Défense, Steven Vandeput, a démenti lundi que le Service d’enlèvement et de destruction d’engins explosifs (SEDEE) de l’armée utilise des « brouilleurs » illégaux qui, dans une certaine zone, rendent l’usage d’un gsm impossible, comme l’affirmait le journal ‘De Morgen’. Lors d’interventions de déminage, la police intégrée travaille en collaboration avec le magistrat compétent, qui autorise, le cas échéant, l’utilisation de fabriquer un brouilleur préalablement à l’opération, a précisé son porte-parole, Tony Langone, à l’agence Belga, citant une réponse du ministre à une question parlementaire.’De Morgen’ écrivait lundi que les terroristes étant capables d’activer une bombe grâce à leur gsm, l’armée utilise, lors de missions à l’étranger, de petits appareils qui envoient des signaux sur la même fréquence que les gsm, et permettent de bloquer le signal. Les gsm qui se trouvent dans le rayon de ce brouilleur ne peuvent ainsi plus recevoir ou passer des appels.


Certains chauffeurs routiers utilisent un brouilleur 4G pour éviter de payer la taxe kilométrique, révèle lundi RTL-TVi. Cet appareil, vendu sur internet, empêche le fonctionnement normal du boîtier OBU, qui calcule les kilomètres parcourus. Viapass, l’instance qui coordonne la taxe kilométrique, confirme être au courant de ces pratiques, sans pouvoir évaluer l’ampleur de la fraude.


Lors de la mise en place du système entré en vigueur le 1er avril 2016, « nous avons demandé au prestataire (Satellic, ndlr) de mettre en place un brouilleur gsm dispositif anti-fraude. Ce qu’il a fait », indique à l’agence Belga Edward Claessens, porte-parole de Viapass. « Mais celle-ci évolue et un suivi et des mises à jour sont parfois nécessaires. »

1 Follower
Video
Comments